L’arbre à vœux

Type de contes & légendes : 

YÄH, écrivain et poète contes et légendes : L’arbre à vœux - -Contes

 Arista vient d'avoir neuf ans. 

— Papa, maman, j'ai neuf ans !

— Oui, et ?

— Et... ? il n'existe pas, alors  ?

— Quoi qui n'existerait pas.   

Votre histoire à deux balle là... un arbre qui exaucerait les vœux !

Les parents sont confus. Ils  ont toujours  sonné cette légende aux oreilles de leur enfant... 

... Un arbre singulier qui ne produit ni fleurs ni fruits, mais uniquement des cadeaux… le présent qui touche le cœur, de ceux qui aiment rêver. Il suffit de chuchoter son vœu et d'attendre la saison de la pente des délices.

Ils cherchent les autres  mots pour dissuader la fille à comprendre que ce n'était qu'une fiction.

— Arista tu sais quoi le moment venu, nous...

— Mais quand ?  s’impatiente-t-elle, le temps l’étouffe, l’énerve. 

— Patience, Arista ! 

— Pourquoi, patienterai-je ? votre arbre à vœux ne pousse pas dans la nature comme le pommier ou le poirier…

Dans son lit, elle ronchonne.  la nervosité, la colère la cuisent d’impatience. Cet arbre parlé, conté, n’existerait que par le mensonge ? Elle décide néanmoins de poursuivre sa quête.

   — Arista où es-tu ?

Seules les montagnes répondent aux parents avec l’écho de la voix de la jeune chercheuse.
Elle mène sa quête au bord des rivières, dans les bois, dans les parcs, dans les aires de jeux, au bord des routes et jusqu'au cœur des quartiers.

Je ne le trouve nulle part cet arbre à la con, va !

   Elle décide de visiter tous les appartements et maisons. Elle entre par les portes, les fenêtres...
Le jour et souvent la nuit, durant des mois toutes les maisons et appartements sont à sa merci.
La jeune fille quête partout, ailleurs et dans sa ville, mais elle ne trouve pas l’arbre à vœux.

   — Je ne vois que les mêmes plantes partout : cerisiers, abricotiers ou orangers…

   — L’arbre que tu cherches, ne viendra à toi que lorsqu'il l'aura décidé et ce beau jour, tu le verras avec tes cadeaux, argumentent les parents d'Arista.

   — Non, il n’existe pas cet arbre imaginaire ! Il n’est ni dans les végétaux ni dans les plantes artificielles, je ne l’ai vu nulle part. Il n'y a que dans votre bouche que je le sens.

   — Il a sa saison ! As-tu pensé à ça ? Sois patiente et tous tes vœux, il te les accordera.

   — Ce n’est pas des cadeaux que je veux ! Ce que je veux maintenant, c’est voir cet arbre. votre espèce menacée là !

   Elle pleure et court dans sa chambre.

Sous la couette, elle se demande où se trouve cet arbre magique. Elle a bien compris qu'il n'est pas dans la nature. Fatiguée,  elle dort comme l'oubli.

Le  matin, le quartier est en furi :

   — Quelqu'un est rentré chez moi !

   — Chez elle ?

   — Chez lui ?

   — Chez nous ?

   — Chez vous ?

   — Chez eux ?

   Toutes sortes de palabres s'échappent des appartements, des maisons et salissent l’usurpatrice. Ces injures ne font pas changer de couleur Arista, la naïve. Elle est toujours curiosité, prudence, espoir, espérance, confiance... 

    Une nuit comme celles du passé, sur son lit, elle cherche à nouveau dans l'ombre l'arbre à voeux à l'aide de  ses imaginations, mais elle ne le trouve pas ; rien. Elle gémit et ses yeux se ferment.

   Le marchand de sable lui sourit...

 

YÄH

Date de création : 

Dimanche 4 décembre 2016 - 18:00
Partagez sur vos réseaux sociaux ou par courriel à vos amis Partagez sur vos réseaux sociaux !
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.