Les Parasites

Type du poème : 

J’ai questionné le savant du nucléaire
Quel genre de gîte qui vous fait rêver ?
J’ai interrogé le cannibale religieux,
Quel style de demeure aimeriez-vous ?
Les jours et des nuits passaient
Ses prédateurs, ne voulaient me répondre.

J’ai voulu savoir auprès du carnassier politique,
Du virus businessman, sangsue scientifique
Le goût de leur luxe pour l’habitat
J’ai tenté avoir d’eux, leur idée de villa
Mais leur calme sans parole
Était pour ces parasites, réponse à ma curiosité.

– Dites-le-moi, je parie de ma personne !
Que je ferai tout pour servir à vos expérimentations,
Leur proposais-je !
Vite les parasites me répondent avec plein de présages,
Heureux de mon holocauste, à leur diable besoin.
– Voilà, la réponse à ta question, me retourne chacun de ces acariens sociaux !
Seul endroit où je n’ai jamais élu domicile
Est bien le corps d’un homme tel un chic habiter la chair,
Comm’une amibe aliter les intestins
Tel un virus vivre dans l’humain.

YÄH

Date de création : 

Dimanche 11 septembre 2016 - 12:47

Extrait du livre : 

Partagez sur vos réseaux sociaux ou par courriel à vos amis Partagez sur vos réseaux sociaux !
Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.